Life is a Lonely Day

27 avril 2008

System of a down - Lonely day

Comme quoi les rockeurs les plus chevelus et avec de gros tatouages ont fait les plus belles chansons, regardez Metallica, Iggy Pop, Guns'n Roses et puis System of a Down. Merci à eux pour m'avoir inspiré le nom de mon blog.

Posté par fred0307 à 12:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]


22 avril 2008

Crise de confiance

Il y a quelques jours de celà, Manu avait pris la décision de faire sa demande de disponibilité pour me rejoindre l'année prochaine. La semaine dernière, on a appris que la date limite dépôt de demande était dépassée mais une personne au rectorat lui a dit de l'envoyer quand même. Hier, je lui demande donc si elle s'est rendue au rectorat pour retirer un dossier. Et là, elle a cherché plein d'excuses pour se justifier de ne pas y être encore allée genre ils ne sont ouverts que le matin et le matin je bosse.
Alors je lui dis :
-Vas-y jeudi, tu commences à 9 h.
-Non, ils ne sont pas encore ouvert, tu sais c'est l'administration, c'est dur de trouver un créneau.
-Ben alors, essaie d'y aller un après-midi.
- Non, ils ne sont pas ouvert.
-Alors si j'appelle là maintenant, celà veut dire que personne me répondra...
Gros blanc.
-Non, mais là je suis fatiguée et je dois bosser, mais t'inquiète pas je vais la faire.
-Tu mets en jeu notre avenir sous le prétexte que tu es fatiguée. Mais bouge toi, si tu tiens à moi, il y a bien longtemps que tu aurai du y aller. Plus tu attends, moins de chances tu auras de l'obtenir.
-Alors tu me laisse raccrocher pour que j' y aille tout de suite.
-Mais bien sûr, tu devrais déjà être dans la voiture.
2 heures plus tard, appel de Manu en pleures.
- J'ai vu quelqu'un, ils ont dit qu'ils allaient étudier mon dossier mais que je ne serai pas prioritaire car la date est passée.
-Et bien, c'est déjà ça, si tu l'as pas, tu aura fait ta demande, tu n'auras pas de regrets alors pourquoi es-tu triste?
-Non mais ma demande, je veux pas la faire. Quand j'ai appris que la date dépôt était passée, j'ai été soulagée d'apprendre cette nouvelle.
Je suis tombé sur le cul...
Comment peut-on se réjouir d'apprendre une telle chose? Je me demande si elle se met à ma place. Cela fait un an que je souffre de la distance, que les weekends sont longs sans elle. Toutes les choses qu'on peut faire à deux et que je ne peux pas faire : partir en weekend, aller au cinéma en amoureux, manger au restaurant... vivre une relation, construire une belle histoire. Pour elle, c'est sur les longs weekends d'hiver sont moins longs : il y a le beau temps, la plage, une copine toujours dispo. Elle vie sa vie rêvée mais moi ma vie n'a pas changé, je n'ai pas de rêves à vivre, je n'ai qu'un rêve c'est de vivre avec elle.  Mais bon, quand on tient à une personne, on fait tout pour le rejoindre. On ne se dit pas : c'est bon de toute façon, il m'attendra ou alors si on s'aime vraiment, on attendra encore. On se bat pour lui, rien n'est jamais acquis surtout dans une relation à longue distance.
Moi, je devrai encore sacrifié un an de mon existence.  Et si on se rends compte qu'on est pas fait l'un pour l'autre, elle aura vécu son rêve de vivre en Guadeloupe mais moi j'aurai perdu deux ans de ma vie.
Au delà de tout cela, il y a quelque chose de plus grave : le mensonge. Le mensonge de m'avoir raconté qu'elle demanderait sa disponibilité alors qu'en fait ça l'a soulagée d'apprendre que la date était passée et qu'elle l'aurait peut-être pas fait ou aurait fait exprès de faire durer les choses. Du coup, comment puis-je lui faire confiance? Maintenant qu'elle a le dossier en main, va-t-elle le déposer? Comment la croire si elle me dit que oui? Je vais être obligé de demander des preuves. Cela m'amène à me poser bien d'autres questions sur ce qu'elle peut me raconter.
Alors quand le week end, je l'appelle parce que je vais pas bien pendant qu'elle est à la plage et qu'elle ne me répond pas, je trouve normal de lui en vouloir de ne pas me répondre, d'être heureuse pendant que je souffre seul. Cela montre certainement que son bonheur lui importe plus  que notre bonheur et que ma tristesse d'être loin d'elle. Je conçois que si elle a sa disponibilité, ce sera dur pour elle professionnellement. Mais c'est temporaire, c'est pour un an et je peux assurer financièrement derrière. Je pense avoir assez fait de sacrifices pendant un an, à elle d'en faire un.

Posté par fred0307 à 19:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 avril 2008

Réveillez-moi, je fais un cauchemar

Hier, on a beaucoup parlé avec Manu, enfin j'ai beaucoup pleuré et elle m'a écouté pleuré surtout. Et j'ai l'impression que la solution de demande de disponibilité ne sera pas possible alors que c'était la seule qui me redonnait le sourire. Du coup, je suis dans tous mes états depuis hier soir. Je me sens tellement impuissant. J'angoisse pour mon avenir et notre avenir. Je ne sais quoi faire, quoi décider. Je pleure tellement que je sens mes joues gercées me piquer lorsque coulent les larmes. On se sent si seul quand la personne que l'on aime est loin de vous. Je hais l'éducation nationale, je hais la vie, je me hais.

Posté par fred0307 à 17:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 avril 2008

Dur retour à la réalité des choses

Me voilà revenu de mon séjour en Guadeloupe. Globalement, tout s'est bien passé malgré quelques petits soucis mais on va dire que c'est le quotidien ; enfin le quotidien d'un boulet. Ceux qui pensent en être me comprendront.  Alors quand Monsieur et Madame Boulet sont en vacances, je ne vous dit pas ce qui est possible d'arriver sur leur passage. Enfin bref, ceci fera l'objet d'un autre post dont j'espère avoir le courage d'écrire.
Tous ces superbes moments ont bien vite été gâché par une triste nouvelle que j'ai appris la semaine dernière. Manu n'a pas eu sa mutation pour rentrer en métropole. Rien que d'en reparler, des frissons me glacent le dos. Je repense au moment où je l'ai entendu s'écrouler au téléphone. Je n'ai pas tout de suite compris ce qui arrivait tellement ça me semblait irréaliste (un peu comme on gagne au loto mais au lieu d'avoir un sentiment de joie, vous pleurez votre mère). Puis, ce sont de grosses crises de larmes. Vous vous sentez impuissant face à cette grosse machine qu'est l'éducation nationale. Cela a été aussi dur que d'apprendre le refus de ma candidature.
Ce qui est encore plus dur à accepter, c'est qu'elle est bloquée en Guadeloupe suite à une erreur de dossier, à une erreur de compréhension avec le syndicat. Manu n'a demandé  que l'académie d'Aix Marseille suite au conseil de ce fameux syndicat. Comme le barème ayant fortement augmenté (merci Sarko et ses suppressions de postes), elle n'a pas pu avoir l'académie. Il faut savoir que les mutations sont soumises à un barème. Certains éléments comme le fait d'être pacsé, avoir un enfant, les années de séparation permettent d'avoir un certains nombres de points. Plus on a de points, plus on a de chances d'avoir une académie demandée (comme celle d'Aix-Marseille). Mais selon le syndicat, sa demande allait se reporter sur les académies limitrophes par extension. Mais malheureusement, non, il fallait faire des demandes pour chaque académie. Je sais pas si j'ai été très clair, c'est assez dur à comprendre pour des non initiés.
Alors voilà, notre avenir professionnel et personnel est remis en cause suite à une petite erreur mais aux conséquences désastreuses. Plusieurs solutions s'offrent à nous :
- Je démissionne de mon travail, je rejoins Manu en Septembre en Guadeloupe. Bossant dans un secteur "niche", je n'ai que peu de chances de trouver un job dans ma branche là-bas. Alors, on rentre au bout d'un an en région parisienne car Manu n'aura pas assez de points pour une autre région. La vie à Paris sera dur et si je dois bouger après, on sera en France mais peut-être loin l'un de l'autre pour un moment.
- On continue notre relation à distance encore pour un an. Après Manu est sûr d'avoir l'académie d'Aix Marseille. Cela nous parait dur et même insurmontable pour moi. J'ai déjà trop souffert de la distance cette année et puis on avait déjà plein de projets ensemble pour l'année prochaine. C'est dur d'attendre encore un an.
- Manu demande une disponibilité pour l'année prochaine. Elle n'aura plus de salaire pendant un an mais pourra quand même trouver un petit job avant de reprendre son poste de prof l'année suivante. Au niveau des points, elle ne pourra pas prétendre à Aix Marseille mais certainement à une académie à proximité. Comme je veux quitter mon job, c'est peut-être le moment de bouger, et bouger dans une académie  ne nécessitant pas beaucoup de points pourraient nous permettre  d'être définitivement réuni. 
Voilà, on est dans une impasse, il n'y a pas de meilleure solution, juste une moins pire.
Manu a eu beaucoup de mal à prendre sa décision de rentrer mais maintenant qu'elle l'avait fait, nous étions tous les deux sur un petit nuage à l'idée de se retrouver et de construire quelque chose de sérieux.
J'espère que tous celà va se décanter et que nous prendrons la bonne solution pour nous deux.

Posté par fred0307 à 19:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 mars 2008

En Gwada

Je voudrai rassurer mes fidèles ou infidèles (c'est une "qualité" à la mode en ce moment il paraît) lecteurs : je suis bien arrivé en Gwada. Même pas un train qui ne circulait pas, une ligne de RER non desserive, un avion qui s'écrase pour me faire stresser et mettre un peu de piment au voyage. Non, juste une petite vingtaine de minutes en retard à Pointe à P et une demi heure pour récupérer mes valises. Pani pwoblem, je suis bien en gwada. Manu est en train de dormir. Je la trouve tellement touchante en plein sommeil avec son visage d'ange. A chaque fois que je sens sa peau m'effleurer, mon coeur se serre fort dans ma cage toracique, comme emprisonné alors que sans cette protection, je crois qu'il s'envolerait. La tentaton de la prendre dans mes bras, de la caresser, de l'embrasser tendrement est trop forte alors comme je ne veux pas la réveiller, je préfère m'enfuire pour écrire ce petit post.

A bientôt pour des aventures sexuelles au soleil.

Posté par fred0307 à 20:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


09 mars 2008

Heureux comme un normand

Vous vous demandez sans doute pourquoi heureux comme un normand alors que vous, qui commencez à me connaitre, savez très bien que je suis bourguignon. Tout simplement, vous vous en doutez, je me sens coussi coussa, ni mal, ni bien. Je repars jeudi pour la Guadeloupe. Et là, vous allez me dire, mais il se fou de notre gueule, de quoi il se plaint celui-là. Il pars pour 18 jours en Gwada et encore il est pas content. En fait, je suis super, non méga (non c'est pas assez super méga giga) heureux de partir en vacances et surtout de rejoindre ma chérie. Mais quelque chose vient entacher ce bonheur et je suis un peu stressé.
Mais d'abord, laissez moi vous conter mes mésaventures pour les vacances de Noël. Je devais donc partir le 21 décembre. Je me pointe donc à l'aéroport 1515 (allez on va chercher les souvenirs d'histoire) à 9 h00 pour prendre mon avion pour Paris afin de prendre ma correspondance. Et là, je vois annulé. J'ai même pas stressé sur le coup, je me suis dit que la situation allait s'arranger, j'allais prendre un autre avion. Et là pas d'avion avant 12h30 alors que je devais prendre mon avion à Paris pour les Caraïbes à 14h10. J'ai cru que j'allai étriper en publique le personnel d'Air France. Allez, qui veut le foie?  Mais bon, à force de m'acharner sur eux et sur leur mutisme, j'ai un peu baissé les bras et j'ai réalisé que je ne verrai certainement pas Manu de si tôt. Finalement, je suis parti 2 jours plus tard pour la modique somme de 385 euros dont j'ai demandé remboursement auprès d'Air France mais que ces enculés ne m'ont toujours pas remboursé.
Et au retour, vous devinerez pas ce qui m'est arrivé. Je suis parti de Martinique avec 2 heures de retard et je n'ai pas pu avoir ma correspondance à Paris. Résultats des courses, j'ai du payer un billet Air France à 350 euros et là pas de remboursement possible. Merci les compagnies aériennes, elles m'ont ruiné.
Et là, qu'ai je appris cette semaine. Vous allez me dire, Air France fait grève.
Et non, détrompez-vous, vu dans quel merde m'ont plongé les compagnies aériennes (même Pamela Anderson ne pourra pas venir me sauver avec ses grosses bouées), je me suis dit que j'allais monter jusqu'à Paris en TeuGeuVeu. Et, ces enculés de l'Hassein Séhef font grève pile poil le jour où j'ai mon train. Et oui avec Hassein Séhef, tout est possible. Je crois qu'on m'a jeté un sort ou alors il doit y avoir une fille jalouse de Manu et qui fait du vaudou sur moi. Non, est-ce-possible de ne pas avoir de cul comme ça. Pourtant, avant j'étais pas un chat noir. Tenez récemment, je suis parti en week end à deux reprises, toujours avec Hassein. La première fois, j'ai loupé ma correspondance à Lyon car le train venant de Mars avait du retard. La seconde un enfoiré de suicidaire (paix à son âme) s'est jeté sur la voix et mon train est parti avec 30 min de retard. Il a bien fallu nettoyer les morceaux ahahahah (rire démoniaque). Mais bon, heureusement que ma correspondance avait du retard à Lyon. Ils sont forts ces arabes, ils arrivent à être en retard deux fois de suite lol.
Si comme dans l'Alchimiste, je devais faire attention aux Signes que nous envoie la vie, je devrai me dire que ma Légende Personnel ne passe pas par la case Manu. Mais moi, je l'aimeeeeeeeeeeeeee. Et puis d'abord, qui a déjà réussi à transformer du plomb en or, Hein? Que cette personne se léve ou alors se taise à jamais.
Allez souhaitez moi bon courage pour mercredi et croisez les doigts pour moi.

Posté par fred0307 à 19:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 février 2008

Tryo Serre Moi

Tryo Serre Moi
Vidéo envoyée par kuben

Tryo Serre Moi

Embrasse moi dessus bord
Viens mon ange, retracer le ciel
J'irai crucifier ton corps,
Pourrais-je depunaiser tes ailes ?
Embrasser, te mordre en même temps
Enfoncer mes ongles dans ton dos brulant
Te supplier de me revenir et tout faire
ô tout pour te voir partir et viens!
Emmene moi là bas
Donne moi la main
Que je ne la prenne pas
Ecorche mes ailes
Envole moi
Et laisse toi tranquille a la fois
Mille fois entrelassons nous
Et lassons nous meme en dessous
Serre moi encore serre moi
Jusqu'a etouffer de toi

Il y a des salauds
Qui pillent le coeur des femmes
Et des femmes qui n'savent plus trop
D'ou l'amour tire son charme
Papillons de fleurs en fleurs
D'amour en amour de coeur
Ce qui n'ont qu'une etoile
Ou ceux qui brulent leur voiles

J'aime tes larmes quand tu aime
Ta sueur le sang, rendons nous amants
Qui se passionne, qui se saigne
J'aime quand mon ecorché est vivant
Je ne donne pas long feu
A nos tragédies, à nos adieux

Reviens moi, reviens moi
Tu partira mieux comme ça
A force de se tordre,
On en finirai par se mordre
A quoi bon se reconstruire,
Quand on est adepte du pire
Malgré nous, Malgré nous,
A quoi bon se sentir plus grand
Que nos, deux grains de folie dans le vent
deux ames brulantes deux enfants

Il y a des salauds
Qui pillent le coeur des femmes
Et des femmes qui n'savent plus trop
D'ou l'amour tire son charme
des Papillons de fleurs en fleurs
D'amour en amour de coeur
Ce qui n'ont qu'une etoile
Ou ceux qui brulent leur voiles

Embrasse moi dessus bord
Viens mon ange, retracer le ciel
J'irai crucifier ton corps,
Pourrais-je depunaiser tes ailes ?
Embrasser, te mordre en même temps
Enfoncer mes ongles dans ton dos brulant
Te supplier de me revenir et tout faire
Pour te voir partir et viens!
Emmene moi là bas
Donne moi la main
Que je ne la prenne pas
Ecorche mes ailes
Envole moi
Et laisse toi tranquille a la fois
Mille fois entrelassons nous
Elassons nous meme en dessous

Serre moi encore serre moi
Jusqu'a etouffer de toi {x2}

Serre moi encore serre moi

 

Posté par fred0307 à 18:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 février 2008

Question ouverte

A partir de quand l'indépendance devient-il de l'égoïsme?

Posté par fred0307 à 10:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 février 2008

Saint Valentin

 

Je voudrais souhaiter une bonne fête à tous les amoureux en cette bonne vieille fête de la Saint Valentin (d’ailleurs, pas si vieille que ça : la première mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au XIVe siècle en Angleterre et en France, où l’on croyait que le 14 février était le jour où les oiseaux migraient). Merci Fred pour cette page d’histoire, c’était vraiment très très intéressant.  Comme je suis célibataire, je ne fêterai pas cette fête. Mais attends, Fred, t’es pas amoureux ? Ah oui, c’est vrai je ne suis pas célibataire, j’ai une chérie que j’aime fort. Mais comme quelques couples, je ne pourrai pas fêter pas cette fête avec ma chérie: distance oblige. On va bientôt aller sur mars. Alors pourquoi ne pas imaginer se télé transporter jusqu’en Gwada en quelques instants. Et puis avec Manu, nous, on a décidé de fêter la Saint Valentin le 14 mars, et pourquoi pas d’abord ?

 

C’est vrai la Saint Valentin est une fête super commercial. Certains diront : « Chérie et moi (imaginez vous le petit couple de bourges très catho), nous ne fêtons pas la Saint Valentin, vous nous voyez au restau au milieu de tous ces couples en train de s'embrasser la bouche tout en dégustant du foie gras « Château de Beaumartin », et puis pas besoin de la Saint Valentin pour s’offrir des cadeaux. »  Ou bien encore mon grand-père disant à ma grand-mère après 50 ans de mariage ; « tu sais avec moi, c’est la Saint Valentin tous les jours ».

 

D’accord, c’est super commercial (enfin ça l’est devenu car je n’imagine pas au XIXème siècle le paysan du coin inviter sa femme au restau et lui offrir du Coco Chanel avant de lui faire sa déclaration). Mais moi, j’aimerai tellement profiter de cette soirée au bras de ma chérie d’amour.

 

Alors comme je ne suis pas rancunier, je souhaite une bonne soirée à tous les Valentins du monde. Allez-y, invitez votre moitié au restau, pétez-vous le ventre car moi je vais me faire réchauffer la truite à la crème que j’ai fait lundi. Avec un peu de chances, la crème aura tourné et je finirai la nuit sur le trône.

 

Faite-vous des cadeaux, toi, jeune homme offre lui des fleurs en lui disant que même la beauté de ces roses magnifique n’égale pas sa beauté (Fred dans tout son romantisme), et toi jeune fille offre lui une chemise (ça fait toujours plaisir et puis ça vous permet de faire les magasins) car moi à part le délicieux punch coco du domaine de Sév*erin que je viens de m’offrir en apéritif, c’est tout ce que je recevrai ce soir.

 

Et puis vous allez passer une super nuit de sexe faite de tendresse, de câlins, de plaisir et d’orgasmes. Moi, je sens bien que mon sexe a envie que ma main gauche passe sous mon caleçon pour venir lui faire plaisir. Mais cela n’a rien à voir avec les orgasmes que me procurent ma chérie. Et tiens, ce soir je vais peut-être le feinter et utiliser ma main droite.  

 

Alors je n’aurai qu’un mot enfin deux : éclatez vous.

 

Posté par fred0307 à 20:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 février 2008

Indépendante girl

Rappel des faits :
Elle est partie une semaine en vacances à Saint Martin, une ile proche de la Guadeloupe où une de ses amies travaille. Une conversation lundi, un texto de sa part mardi (certes très touchant). Mercredi soir, je l'appelle. Pas de réponse. Un rappel à 23h00, deux mots échangés. Hier, je me lève donc énervé à cause de cette courte discussion. Fin d'après-midi, j’appelle Elle pour lui dire que je suis énervé de ne pas avoir plus de nouvelles et que j'aimerai qu'elle m'appelle le soir. Rappel vers 22h30 et la dispute éclate. Des reproches fusent : "pourquoi m'as tu pas plus appelé ?", des mots qui sonnent comme des attaques. L'énervement laisse place ensuite à la tristesse.

 

Elle n'a pas l'impression qu'on se comprend. Je savais que cette semaine allait être dur pour se parler donc j'ai été patient jusqu'à un certain stade. J'aurai bien aimé qu’elle m’appelle 5 min pour discuter.

 

La dispute part vers un sujet récurrent. Cet été, elle souhaite partir un mois dans sa famille en Espagne après 11 mois de séparation. On aura juste un mois cet été pour profiter de nous deux. J'ai du mal à comprendre sa vision de couple. Peut-être suis-je borné, je ne sais pas. Pour moi, le couple, c'est passé du temps ensemble, avoir des projets à deux. Bien sûr, nous avons de nombreux projets et des projets sérieux, des vrais engagements. Mais, j'ai l'impression que pour certains projets qui se réfléchissent à deux, c’est elle qui décide sans qu’on en parle calmement, sans que j’aie mon mot à dire. Partir un mois loin de l’autre surtout après 11 mois de séparation, ça se réfléchit à deux non ? Et peut-être même que ça ne se réfléchit pas, la question ne devrait pas se poser. N'importe qu'elle couple rêve de passer du temps ensemble, quitte un peu à laisser la famille. Chaque couple se dit alors où va-t-on passer nos vacances, chacun ne dit pas moi, je vais là et toi tu va où chéri(e)? Moi, je pars en vacances dans ma famille et toi tu va avec tes copains? Et moi, je dois être d'accord et lui dire "vas-y chérie, tu sais moi je vais travailler et les weekends, je vais m'éclater, je vais t'attendre gentiment". Je ne lui demande pas de ne pas y aller : 15 jours me semble un juste équilibre. Je veux juste qu'on passe du temps ensemble cet été, rattraper le temps perdu. C'est comme ça qu'une relation se construit, non ? Mais j'ai encore  l'impression de passer pour le mec qui fait toujours des reproches : j'ai l'impression de ne réclamer que ce que chaque couple fait : avoir envie de passer un maximum de temps ensemble. Elle dit qu'elle se sent étouffée, moi je me sens étouffé de ne pas pouvoir faire tous les deux ce qu'on pourrait faire. Pourquoi a-t-elle besoin de me montrer tant d'indépendance? Le fait qu’elle soit loin permet d'exercer son indépendance. Les weekends passés loin d’elle m’énervent. Le Lundi, je me dis encore un weekend sans Elle, j’imagine tout ce qu’on aurait pu faire, et voilà encore un de perdu. Je veux profiter de la vie et pour moi c’est d’être avec Elle.

Alors j’en viens à m’en demander si c’est moi qui en demande trop. Est –ce elle qui est trop indépendante à un tel point que je me demande si elle est vraiment prête pour une vie de couple ? Où alors qu’elle est le modèle de son couple ?

Posté par fred0307 à 21:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]